Comment MERCI HANDY développe sa présence sur TikTok

Comment MERCI HANDY développe sa présence sur TikTok

TikTok, cela fait un moment que vous en entendez parler mais avez-vous sauté le pas pour votre community management ? La startup Merci Handy l’a fait en février dernier ! Retour d’expérience.

TikTok, qu’est-ce ?
Nouveau réseau social plébiscité par les plus jeunes, avec une moyenne d’âge de 15 ans, vous trouverez sur TikTok des vidéos courtes, créatives, drôles et avant tout musicales ; avec une mise en avant de challenges en tout genre.

Pourquoi Merci Handy a fait le choix d’aller sur TikTok ?
“Nous avons pris la décision en février dernier d’implanter notre marque sur TikTok, explique Antoine Fulchéri, Head of Studio de Merci Handy. “Le community management sur Facebook ne cesse de se compliquer, y faire de l’organique devient de plus en plus mission impossible et il faut sans cesse sponsoriser nos publications. Même avec des posts engageants, il est très difficile d’en faire quelque chose de viral et d’organique. Notre constat est que nous dépensions plus, en touchant de moins en moins de monde. De là, nous est venu l’idée d’aller voir ailleurs et de tester TikTok. Et cela nous a pris que 2 semaines pour que TikTok dépasse notre compte Facebook en nombre d’impressions !
Nous utilisons désormais Facebook uniquement pour de l’acquisition et nous avons fait le choix d’arrêter dessus les animations quotidiennes que nous faisions jusqu’alors. Nous avons réinvesti ce temps et ce budget sur des leviers plus engageants comme Instagram, les influenceurs et TikTok (...)”.

TikTok, pour ou contre ?
“La communauté est assez jeune et nous ne pouvons pas obtenir de datas exactes sur les profils qui nous suivent.
Il n’est également pas possible de réaliser de liens sortants depuis la plateforme, TikTok garde ses utilisateurs captif sur la plateforme et il n’y a aucun moyen de réaliser du drive-to-store. Il est impossible de tracker ni d’estimer le ROI par conséquent.
TikTok nous permet toutefois de générer du trafic de manière indirecte en créant de la notoriété. Nous montrons nos produits dans nos vidéos et lorsque notre communauté se rend ensuite chez Sephora par exemple, ils y reconnaîtront les produits vus sur TikTok”.

Quelle fréquence de publication ?
“Jusqu’à présent, nous publions 3 fois par semaine, mais nous sommes encore en phase d’exploration. Nous allons tester 1 fois par jour d’ici peu.
Le réseau est très éditorialisé : les équipes France de TikTok décident en amont des challenges quotidiens et les soumettent à un pool d’influenceurs, dont Merci Handy fait parti, 1 semaine à l’avance. Cela nous permet de ne pas travailler dans le rush, d’avoir le temps de rechercher un concept à chaque fois et de tourner notre vidéo en amont. Le Jour J, pour TikTok, cela leur permet de lancer le challenge du jour avec une 1ère base de vidéos déjà disponibles qui permettent d’engager les utilisateurs au quotidien.
Les vidéos sont mises en avant sur la home de TikTok et plus une vidéo a de likes, plus elle remonte dans le classement du challenge. On y retrouve également les vidéos de la veille et jours précédents : une vidéo qui fonctionne bien génère des likes sur 1 semaine en moyenne”.

Quels contenus ?
Les vidéos doivent généralement durer entre 15 et 20 secondes. Avec un concept engageant et viral, qui incite au like, nous essayons au maximum de mettre en scène nos produits Merci Handy dans les vidéos, c’est ce qui fonctionne le mieux”.

Combien de temps ça prend ?
“Chaque vidéo nous prend une petite heure en moyenne : un quart d’heure pour trouver une idée, un autre quart d’heure pour la tourner et un dernier quart d’heure pour la monter. Toutes les vidéos sont réalisées en interne et les personnes de l’équipe s’illustrent dedans si besoin, et c’est également très fédérateur pour l’équipe de se prêter au jeu, de se déguiser…”.

1er bilan de Merci Handy sur TikTok ?
Positif ! Merci Handy compte 60 000 abonné sur TikTok en 4 mois et devrait réaliser entre 2 et 3 millions de vues en juin 2019 : un chiffre sur le point de surpasser Instagram, en nombre d’impressions.